Les Marcheurs du Lundi

guy-claude anguenot,atelier d'expression écrite,thise,avenir de thiseLes Marcheurs du lundi

Article rédigé par Jean Malenfer

 Immuablement, vous les voyez chaque semaine s’élancer de l’Amitié, place centrale du village qui porte bien son nom.

Ils se sont rassemblés légèrement avant l’heure du départ, se sont embrassés en échangeant quelques photos, quelques documents insolites ou recettes de cuisine. Assis sur le coffre de la voiture, ils ont chaussé les « godasses de marche », contrôlé le contenu du sac à dos en s’assurant de la présence des cachets — en cas de douleur — des vêtements de pluie, de la casquette contre le soleil et de la provision de boisson, sans oublier les chocolats à Noël et les œufs la veille de Pâques.

Chapelle-d'Aigremont-450.jpgÀ la Chapelle d’Aigremont au-dessus de Roulans

Cliché © Jean Malenfer

 Les guêtres recouvrant les chaussures, le pantalon trois-quarts découvrant des mollets bien fermes assureront un confort pour la randonnée. Ils sont appuyés sur leurs inséparables bâtons et, sitôt le départ donné par les responsables, ils s’envolent d’un pas alerte, en général vers les crêtes aux alentours de notre village.

March'enThise-Forêt-de-Chailluz-450.jpgMarche dans le bois de Chailluz au printemps

Cliché © Jean Malenfer

 Un jour, direction côté gymnase, un autre en passant par la droite ou la gauche de l’église selon la destination. Certaines semaines, le guide les emmène dans le bois pour y trouver des champignons, à l’automne bien sûr. Les séances printanières leur permettent de cueillir des jonquilles ou perce-neige et, aux alentours de la Fête du travail, ils cherchent quelques brins de muguet en échangeant deux ou trois clochettes pour s’assurer un bonheur mérité. Et le mois de juin apporte les asperges sauvages qui parfumeront l’omelette du soir. Ils cueillent toujours avec parcimonie, la nature est trop belle !

March'enThise-Le-Vieux-chêne-450.jpgLes marcheurs du lundi au pied du Vieux Tilleul

Cliché © Jean Malenfer

 Ils partent aussi à l’assaut de la Dame Blanche, d’où ils dominent la vallée de l’Ognon et, plus loin, celle de la Saône.

March'enThise-magasin-à-poudre-des-Buis-450.jpgFort des Buis – Magasin à poudre

Cliché © Jean Malenfer

Ils sillonnent chaque sentier balisé, ceux-ci les conduisant vers les sommets comme Montfaucon avec première halte aux falaises et retour par le château en ruine dont les réparations émerveillent à chaque passage. La Chapelle des Buis, les forts de Bregille et de Chaudanne surplombant notre belle capitale bisontine font aussi partie des visites fréquentes. Et que dire de l’ascension du Château Loriot, de Rechelandet, de la chapelle d’Aigremont ou de la croix de Souvance… De tous ces points pittoresques, chaque regard sur la vallée sillonnée par le ruban bleu des rivières est un émerveillement.

March'enThise-Ougney-Douvot-450.jpgLa vallée du Doubs à Ougney-Douvot. Au loin, Roulans

Cliché © Jean Malenfer

 Ne les confondez pas avec les chevronnés du mardi ou du mercredi. Ils ont choisi le premier jour de la semaine parce que la cadence est plus lente, parce que les haltes de repos sont plus fréquentes et aussi parce que quelques petits maux dus à l’arthrose ou autre les empêchent de faire mieux !

March'enThise-450.jpgVillage médiéval de Montfaucon

Cliché © Jean Malenfer

Merci à vous, Mady, Nicole, Monique et les autres qui les accompagnez. Votre dévotion, votre gentillesse, font de ces après-midi des instants de bonheur où les Marcheurs du Lundi se noient dans un état de grâce et de béatitude absolues.

Jean Malenfer, un marcheur évadé de l’Atelier d’expression écrite

March'enThise-pigeon-450.jpg

Cliché © Jean Malenfer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *