RANDONNÉE DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2016

cropped-00_Avenir-de-Thise-logo-carré.jpg

LES CUVES DE BLÉFOND—UN GLACIER — AÏSSEY

Distance : 18,641 km – Dénivelé : 260m

Profil-du-parcours

Profil de la rando

Openrunner 6436066

Inscription préalable fort souhaitable

Départ de Thise à 8h30 de la place de Partenstein

Sur place devant la mairie de Silley-Bléfond à 9h15

Prévoir pique-nique

Distance Thise – Silley-Bléfond : 30 km

Participation aux frais de transport : 3,5 €

Météo : consulter le présent site et vos courriels le lundi soir pour un report éventuel au jeudi ou annulation.

Responsable : Jacques BONET — Tél. : 06 83 49 79 12

À l’origine comme son nom l’indique, Silley-Bléfond, se partage en deux entités : Le vrai village, Silley, et Bléfond qui est aujourd’hui réduit à deux bâtiments autour de l’activité d’un ancien moulin. Le tout est aujourd’hui la propriété d’une famille suisse de Zurich.

Domaine-de-Bléfond

Bléfond : un coin de paradis

Bléfond, c’est l’endroit le plus bas de la commune à l’inverse du Mont Dommage qui pointe trois cents mètres au-dessus.

Le jour où Jeanne d’Arc est venue !

Bléfond : un petit coin de paradis où coule l’Audeux, petite rivière capricieuse et glacée. Un décor de petite vallée de la Loue, oublié du monde.

En courant le long du chemin glissant mais magnifique, l’Audeux nous livre ses légendes, celles inondées dans ses marmites, ses cuves et ses cascades abandonnées par d’anciens moulins disparus.

Cuves-ou-marmites-de-géant

Marmites de géant

C’est aussi à Bléfond qu’eut lieu un drôle de miracle.

En 1940, alors que la France subissait l’humiliation de la défaite, la bonne du curé de Silley vit une apparition : Jeanne d’Arc en personne et en armure dans les branches des arbres ! Une apparition qui se renouvela avec de nouveaux détails. Cette fois, Jeanne n’apparaissait plus seule mais accompagnée de ses chevaliers en armure.

« Pourtant, ils ne fumaient pas encore des drôles de cigarettes à l’époque », s’amuse Michel Coquard.

Jeanne d’Arc ou pas, Bléfond devint en quelques jours un site de pèlerinage qui attira des centaines de personnes.

Une ancienne habitante résidant aujourd’hui à Baume se souvient « de l’herbe au sol qui avait disparu tant le nombre de visiteurs était important. »

Depuis, Jeanne la Pucelle n’est plus revenue à Silley-Bléfond. Le village est retombé sur terre.

Quelques kilomètres plus loin de Bléfond, nous arriverons à Aïssey en traversant le bois Rodolphe.

La légende du Bois-Rodolphe : le Roi de Bourgogne, Rodolphe partit en chasse avec son chef de vénerie. Se trouvant face à un ours de taille impressionnante, le Roi Rodolphe l’attaqua et le blessa. L’ours se jeta sur le cheval, désarçonnant le Roi, que le grand veneur sauva en tuant l’ours à coups de poignard. Le Roi décida alors que le bois s’appellerait « Le Bois Rodolphe ».

Glacier

Un grand choix de glaces

Le glacier : Agricultrice depuis 1986 en élevage laitier, Dominique a entrepris de diversifier son activité en y intégrant la production de glaces faites maison. Aujourd’hui en GAEC avec son fils, c’est toute la famille qui propose de se lécher les babines ! Une aubaine pour les petits et grands gourmands qui pourront déguster cornets, sorbets, crèmes glacées (environ 30 parfums) et vacherins meringue de haute qualité pour un prix très abordable. Un savoir-faire centré sur l’authenticité des produits achetés au marché (pas de purée de fruits), sans colorant ni conservateur, signataire de la charte des bonnes pratiques. Thisiens baladeurs, cette étape rafraîchissante vaut le détour. Le pique-nique vers 13h à la ferme des glaces pour ceux qui aiment.